Echéancement et modélisation des postes du bilan

 
  1,5 jours       1425       Avancé    
Cette formation est un module du Certificat de Gestion Actif-Passif, cursus certifiant sur 14 jours de formation, éligible au CPF, permettant d'acquérir toutes les compétences nécessaires à la pratique de l'ALM bancaire.
Objectifs de la formation
  • Se familiariser avec les lignes du bilan, à l’actif ou au passif
  • Savoir formaliser la démarche pour modéliser leur écoulement en liquidité et leur indexation aux taux d’intérêt, tout en restant dans les limites de la faisabilité opérationnelle
  • Appréhender les principes et outils de tarification des opérations, ainsi que la gouvernance et la gestion interne de la tarification des risques des lignes d’activité

Prérequis

Maitrise du contenu des premiers modules du certificat ALM, notamment Compréhension du bilan d’une banque, de son compte de résultat et liens avec les lignes d’activités bancaires.


Public visé

Chargé d’études ALM junior, Data scientist ALM junior, Développeur IT en charge de l’ALM, Chargé d’études direction financière, Futur président de comité ALM (Direction Générale, Direction Financière…)


Contenu

Pour calculer les impasses de taux et de liquidité, il est nécessaire d’expliciter les lois d’écoulement des postes du bilan, leur indexation aux taux d’intérêt ainsi que la durée avant refixation du taux client. Dans un certain nombre de cas, les écoulements et indexations aux taux d’intérêt sont simples à modéliser et résultent des caractéristiques contractuelles du produit sous-jacent. Dans d’autres cas, la modélisation est plus sophistiquée quand elle doit intégrer des hypothèses comportementales sur les clients.

L’objectif de cette session est de passer en revue les lignes du bilan, à l’actif ou au passif, et de formaliser la démarche pour modéliser leur écoulement et leur indexation aux taux d’intérêt, tout en restant dans les limites de la faisabilité opérationnelle.

Enfin, le second objectif de cette session est de décrire les principes et outils de tarification des opérations, ainsi que la gouvernance et la gestion interne du refinancement et des risques des lignes d’activité. Ce dernier aspect est fondamental et est la clé d’une rentabilité durable des opérations avec la clientèle. En outre, de nombreuses crises bancaires ont eu pour origine une mauvaise allocation interne du refinancement et de la tarification des risques.

Rappels sur les indicateurs ALM et les notions d’échéanciers

Ecoulement en liquidité : cas des contrats échéancés

  • Ecoulement contractuel

Prise en compte de la modélisation pour les contrats échéancés

  • Les différents objectifs de la modélisationLes principaux modèles de comportement clientèle
  • Problématique des remboursements anticipés et de leur modélisation
  • Exemples et illustrations

Ecoulement en liquidité : cas des contrats non échéancés

  • Les dépôts de la clientèle

Ecoulement en liquidité : autres postes du bilan

  • Le principe de prudence
  • Les titres
  • Les fonds propres
  • Les comptes débiteurs
  • Engagements hors bilan

Ecoulement en taux

  • Postes à taux fixe et taux révisables
  • Postes à taux variables (Livrets d’Epargne, Livret A…)
  • Prise en compte des options dans les indicateurs de taux (équivalent delta)

La notion de Taux de Cession Interne (TCI) et la tarification des opérations

  • Les différents objectifs du TCI
  • Du TCI à la tarification clientèle des opérations
Approche pédagogique

  Moyens pédagogiques

  • Exposé théorique de concepts
  • Etude de cas concrets
  • Échanges sur les pratiques et expériences des participants
  • Débat