Couverture des risques structurels et ingénierie bancaire

 
  2 jours       1820       Certificat    
  Prochaine session
6 et 7 mars 2023
Objectifs de la formation
  • Renforcer la culture financière et les connaissances en gestion actif-passif des étudiants en analysant des exemples concrets d’erreur ALM ainsi que leurs conséquences et en analysant la nouvelle réglementation IRRBB (« Interest Rate Risk in the Banking Book ») dans cette perspective historique.

  • Construire des modélisations opérationnelles concrètes du bilan, de la MNI et de l’EVE à partir d’un logiciel « école » en définissant les scenarios et variables de façon à répondre aux besoins de l’IRRBB et des stress-tests.

  • Analyser les résultats selon les configurations bancaires (banque de détail, crédit consommation, portefeuille en run-off, RMBS…) de façon critique pour formuler des recommandations.

  • Connaître les méthodes et outils de couverture disponibles - émissions sécurisées, titrisations, ventes d’actifs, covered bonds, dérivés, structurés de crédit, produits structurés de taux… - en s’attachant à leurs impacts sur les grands équilibres d’un bilan, sur sa valeur économique, sur la liquidité et sur la MNI selon les configurations de marché.


Prérequis

Ce module arrive en fin de certificat et s’appuie sur l’ensemble des connaissances fournies dans les modules précédents. Sans être obligatoire, des connaissances en mathématiques financières sont utiles pour rentrer dans le détail des modélisations.


Public visé

Il s’agit d’une formation opérationnelle et axée sur la pratique. Elle s’adresse à tout professionnel du secteur financier : gestionnaires ALM, contrôleurs de gestion, ingénieurs risque, trésorier, ingénieur financier, directeurs financiers, ingénieur informatique impliqué dans un projet ALM…


Contenu

La formation constitue la synthèse pratique des connaissances fournies dans l’ensemble des cours précédents. Elle s’attache à traduire ces concepts de façon concrète sur des bilans réels et introduit les outils de gestion opérationnels de l’ALM.

Pour cela, la formation alterne modélisations concrètes à l’aide d’un logiciel ALM « école », analyse d’exemples d’erreurs ALM passées et considérations réglementaires plus théoriques. Les modélisations abordent l’approche duale avec la valorisation de la valeur économique des fonds propres par scenarios (« EVE ») en prenant en compte les méthodologies d’écoulement et d’indexation décrites dans les sessions précédentes et la modélisation de la MNI en dynamique en intégrant les hypothèses de renouvèlement des lignes au bilan.

La formation détaille également les principes et l’articulation entre l’ensemble des indicateurs utilisés en gestion actif-passif telles que la Valeur Actuelle Nette (VAN), la duration des actifs et passifs ou encore la sensibilité de la Marge Nette d’Intérêt (MNI).

Enfin, la session vise à développer les méthodes de couverture des risques selon deux axes : l’utilisation de produits de couverture disponibles sur les marchés financiers d’une part et le montage d’opérations structurées (covered bonds, titrisation) d’autres part.

Au cours de ce module, les participants utilisent ALM-Vision banking software, un logiciel « léger » actuellement utilisé par de nombreuses institutions, en version école. L’outil permet une modélisation complète d’un bilan et compte de résultat. Il est très aisé d’emploi et ergonomique par rapport aux outils plus puissants de marché mais fonctionne avec exactement les mêmes concepts et bénéficie de plus d’une orientation « market » intégrée (utile en modélisation de portefeuilles, RMBS…). Il permet d’appréhender l’ensemble des concepts techniques de la modélisation ALM sans nécessiter de connaissances préalables. Certains exemples de pricing sont effectués sur Excel avec des macros Visual Basic.

Considérations générales sur l’implémentation opérationnelle de l’IRRBB

  • Analyse de quelques exemples d’erreur de gestion de bilan : Dexia, Fortis, Northern Rock…
  • Grands principes de l’implémentation opérationnelle de l’IRRBB
  • Le texte de Bâle sur l’IRRBB, sa traduction par l’EBA et ses conséquences opérationnelles
  • Variation d’EVE et de MNI : bien comprendre l’approche duale.

Modélisation opérationnelle du bilan et du compte de résultat

  • Les crédits : agrégation, CPR, production nouvelle, CDL…
  • Modélisation de la collecte à durée indéterminée en taux et liquidité
  • Modélisation des titres et autres

Les outils de l’ingénierie financière

  • Les produits structurés, pricing de structures simples
  • Les obligations foncières
  • Les titrisations
  • Les dérivés
  • Autres structures

Les stratégies de gestion de bilan

  • Les grands risques en ALM et les cas classiques d’exposition : banques de dépôt, crédit consommation, banque d’entreprises, run-off…
  • Mesures structurelles et opérations de marché
  • Risques de taux, de liquidité, de change (sur lignes datées et participations)…

QCM et exercices de révision

Approche pédagogique

  Moyens pédagogiques

  • Exposé théorique de concepts
  • Expérimentation
  • Applications pratiques sur ordinateur
  • Etude de cas concrets
  • Simulation, jeux de rôles
  • Temps de questions / réponses
  • Exercices, quiz, forum etc.

Le cours a un positionnement transversal par rapport aux autres cours du certificat, il donne une vision globale pratique et donne des méthodes concrètes : comment modéliser un bilan ? Comment l’analyser ? Quels outils pour l’améliorer ?