La titrisation : son fonctionnement en pratique pour l'entreprise émettrice

 
  Toutes les formations  Finance
  1 jour       780       Avancé    
  Prochaine session
20 avril 2017
Objectifs
  • Comprendre le mode de la fonctionnement de la titrisation
  • Savoir identifier les différentes techniques de titrisation
  • Comprendre comment une entreprise peut en bénéficier et la mettre en place en pratique

Prérequis

Culture financière et économique minimum.


Contenu

Qu’est-ce que la titrisation ?

  • Transformer en titres des actifs qui n’en sont pas
  • Améliorer la circulation d’argent depuis ceux qui en ont vers ceux qui en ont besoin

Le fonctionnement de la titrisation en pratique

  • La création d’un SPV
  • L’identification des actifs: qui titrise et pourquoi ?
  • Vente avec ou sans recours (« true sale »)
  • Le tranchage du passif : qui achète et pourquoi ?
  • La titrisation: outil de financement ou de transfert du risque ?
  • Un peu d’histoire : augmentation de l’espérance de vie et crise des subprimes
  • La rétention d’une partie des risques par l’originateur
  • La BCE : promouvoir une titrisation utile: « simple, transparente et standardisée »

La titrisation par (et pour) une entreprise

  • Panorama des titrisations réalisées par des entreprises
  • Quels actifs une entreprise peut-elle envisager titriser ?
  • Pourquoi titriser ? Quelles alternatives à la titrisation ?

Focus sur la titrisation des créances client

  • La matérialisation des ventes : factures, effets de commerce, acceptation du client
  • Les différentes techniques avec et sans transfert du risque de défaillance de son client
  • Différence entre titrisation et escompte, affacturage, etc.
  • Les contraintes opérationnelles : savoir gérer son poste client avant de le titriser
  • La gestion des données (grand nombre de petits clients)
  • L’optimisation (automatisation) des relances
  • L’automatisation (informatisation) de la relation avec le SPV de titrisation
  • Les coûts
  • Impacts comptables

Réflexion sur les besoins spécifiques des participants